Retour sur le NRJ Music Tour : que de belles images !

J’avais dit que je ne m’exprimerais ici que pour des coups de cœur, alors en voici un !

Initiée par l’ancienne équipe municipale et actée par l’actuelle, avec la farouche volonté de le réaliser sur la Grand Place, le NRJ Music Tour a été hier soir une formidable réussite. Entre 10 et 14 000 personnes – selon les estimations ont fait une fête extraordinaire aux artistes présents sur scène.

foule

Alors, à titre perso, j’avais en effet révisé un peu, mais même si les airs de Sam Smith, Porcelain Black et Indila ne m’étaient pas étrangers, je n’étais pas particulièrement dans la cible visée par les organisateurs. Au contraire d’ailleurs de ceux de l’an dernier, car j’avais adoré le concert de Cali au Vélodrome qui avait été énorme, mais qui malheureusement, n’avait pas mobilisé les métropolitains autant qu’on aurait pu l’espérer.

Ici, force est de constater que la programmation était intelligente. Il va de soi que la ville la plus jeune de France avait intérêt à profiter de l’expérience de la radio préférée des jeunes.. Rappelons que les initiales de la radio qui revendique aujourd’hui plus de 6 millions d’auditeurs quotidiens signifient « Nouvelle Radio Jeune » 😉 . Force est de constater aussi que le quarantenaire Cauet a toujours le don et le talent pour plaire à ce public ! Pour nous qui aimons Roubaix, voir cette Place animée, cette lumière magnifique sur l’Hôtel de ville, cette foule les mains levées, ces familles, ces enfants connaissant par cœur les paroles d’Indila, c’était un beau moment.

Alors bien sûr, ces images sont extrêmement bénéfiques pour la ville. Pour prendre un chiffre qui ne vaut bien entendu aucune étude d’image, mais amène une réflexion sur ce qu’on appelle l’e-reputation : Hier soir, le hashtag #NMTRoubaix dépassait les 3000 mentions sur twitter et #Roubaix flirtait avec les 2000 citations , ce qui place quand même le niveau de dialogue des internautes sur le sujet. Et ce niveau là était bien plus élevé que celui constaté récemment avec des événements plus tristes comme les débordements de soirs de matchs. Cela pose aussi une réflexion sur l’idée reçue que twitter ne concerne qu’un petit milieu fait de journalistes, de blogueurs et autres influenceurs. Non, hier soir, des centaines de jeunes manifestaient sur le net leur bonheur d’être à Roubaix ou leur regret de ne pas y être. Et rien que ça, c’est un pied de nez à tous ceux qui pensent qu’on ne peut pas mettre les pieds à Roubaix, que c’est une zone de non-droit, un ghetto, un danger absolu ! Non, Roubaix est aussi une ville exceptionnelle où on sait faire la fête, où des grands noms des médias tels que NRJ sont heureux de s’installer et d’y faire venir les vedettes du moment. Des vedettes qui ont de plus posé avec le sticker « I love Roubaix » cher à notre Office du Tourisme.

 

Ce sont donc une petite parcelle des images positives qui aideront notre ville – tout doucettement mais sûrement je l’espère – à reconquérir son image. Il y en aura d’autres. A nous de trouver les moyens de les diffuser au plus grand nombre !

Credit Photo : NRJ / Ville de Roubaix (Arnaud Loubry)

public

Publicités

Je me suis trompé…

Certains d’entre vous, c’est à dire les quelques lecteurs assidus du blog, s’en sont rendus compte : les pages de mon blog sont restées blanches depuis plusieurs semaines. Résultats : les stats se sont effondrées de façon dramatique et ce blog est retombé dans l’anonymat qu’il n’aurait jamais quitté si Roubaix ne disposait pas d’un écosystème digital particulièrement actif 😉

Le constat est simple et sans appel : je me suis trompé. Beaucoup d’entre vous avaient raison. Il m’est impossible de garder la tonalité qui était la mienne quand je parle de Roubaix. Devenu le dircom de Roubaix, ma parole ne peut plus être la même. J’échangeais encore récemment avec un blogueur star de la ville qui résumait parfaitement la situation : soit je fais une forme de propagande et cela n’a pas beaucoup d’intérêt soit je mets en difficulté par des propos plus libres des collègues, des élus , des commerçants, des associations, des entreprises…

Etre blogueur est un exercice facile : vous passez votre temps à donner des points de vue, sans la rigueur journalistique qui va avec, vous ne recoupez pas forcément vos infos, vous ne faites pas forcément l’effort de mettre en perspective.. que nenni, rien de tout ça : vous émettez un avis et appuyer sur « enter ». Aujourd’hui, je ne peux plus appuyer sur « enter » avec la même facilité, voire je ne peux plus appuyer sur « enter » du tout.

Je suis salarié de la ville pour expliquer ses missions, les politiques publiques et pour mener un travail à long terme afin de tenter de redorer l’image de la ville (bon, c’est un rapide descriptif hein ;-)) . Bref, je ne peux donner aucun coup de griffe, même anodin. Aucun ne serait bénin. Un dircom ne peut donner aucun coup de griffe sur sa ville. Et un blogueur qui ne donne pas de coup de griffes n’est pas un blogueur. Bref : la situation est intenable !! 😉

Alors, certes, je peux toujours m’enflammer sur un spectacle, un resto, donner un coup de cœur. je le ferai encore peut-être, si je sens que c’est possible… Mais force est de constater que ce blog « roubaisien » sera un peu en sommeil.

Alors, je vous rassure, je ne m’ennuie pas hein… le travail que j’ai depuis un mois maintenant est colossal et il est passionnant . Et certains chantiers qui s’annoncent promettent de bons moments de communication! Mais l’écriture blog me manque, car j’aime ça, elle me change les idées, elle m’évade. Et comme je suis insomniaque, faut bien que je m’occupe 😉

J’ai bien pensé faire blogueur auto comme mes camarades @hiouville ou @Frederic_AM , histoire de doubler mes miles, mais je ne suis pas assez dispo pour faire des essais de bagnoles aux 4 coins de l’Europe tous les week-ends (que ceux qui y voit une quelconque jalousie quittent ce blog a tout jamais! ).

Non je crois que j’écrirai sur les sujets qui me passent par la tête, un peu beaucoup de comm/mkg (j’adore ça) , un zeste de littérature peut-être ou de cinoche… bref, je vais partager ce que j’ai envie de partager avec ceux qui garderont l’envie de me lire.

Je ne sais pas encore bien quelle forme cela prendra (nouveau blog ? rubriquage de celui-ci ?…) , peu importe, cela n’a pas beaucoup d’intérêt. Mais je tenais quand même à vous expliquer cela.

A très bientôt chers lecteurs !