Le patriotisme économique… à la mode Roubaix !

Remis « à la mode » par Arnaud Montebourg avec notamment la marinière made in Bretagne, le patriotisme économique ne cesse d’être au cœur du débat politique  aujourd’hui. Le « made in France » reprend aussi des couleurs dans notre pays avec quelques belles réussites  même si elles ne masquent pas de cruelles réalités économiques.  Cette réalité est aujourd’hui palpable avec la « perte » probable d’un de nos fleurons industriels : Alstom. Je ne suis pas en mesure de dire s’il faut se réjouir qu’Alstom soit sous emprise américaine ou allemande, mais cela semble a priori inévitable pour maintenir les emplois concernés en France.

facade2-90aa3

Mais, au-delà de ces grands groupes français qui  se mondialisent ou se font mondialiser, j’aime bien l’idée ou le concept même de patriotisme économique en terme de consommation. J’espère le succès de marques comme 1083 (les jeans  fabriqués à Romans, soit à moins de 1083 kms de chez vous !) ou bien entendu Le Slip Français ou encore les meubles Gautier, qui développent le concept d’un savoir-faire mobilier à la française. Les exemples sont nombreux. Il faut les soutenir.

Et j’irais même plus loin, je défends même l’idée même d’un certain patriotisme « local ». Ici, par exemple, nous avons besoin de consommer Roubaix, parce que nous avons besoin de commerces, d’entreprises, d’habitants… Et consommer Roubaix, c’est facile ! Bien entendu, l’offre n’est peut-être pas aussi pléthorique que notre grand voisin lillois, mais nous avons la diversité, et la sympathie en plus ! 😉

Sur le plan alimentaire, l’offre est pléthorique : des marchés populaires aux boutiques spécialisées (Paris Store, Carlier Vogliazzo..) en passant par les supérettes de quartier, vous avez l’embarras du choix. Et l’argument prix est irrecevable. Même sur le plan de l’hypermarché, l’enseigne Géant, qui a souvent été décalée en terme de prix est en train de s’aligner sur les meilleurs de la place.

Sur le plan vestimentaire, Roubaix gagne aussi sa place de paradis du shopping. Certes, Mc Arthur Glen ou Maisons des Modes ne sont pas fait pour toutes les bourses, mais L’Usine ou d’autres petites boutiques en ville propose des prix très attractifs.

Restaurations, snacks, fast-food : notre ville n’a rien à envier à personne non plus. Des restos les plus tendances aux snacks de quartier, des centaines de commerçants sont ouverts, et certains même persistent et galèrent le soir. Ceux qui le peuvent : aidons-les. Vous ferez de belles rencontres, moins de kilomètres et serez ravis de vos découvertes…

Solderies, bazars, antiquaires, bistrots sympathiques, librairies passionnantes, boutiques improbables, coiffeurs étonnants, restaurateurs atypiques… même s’il manque encore des commerces dans notre ville, il en existe déjà plein et de nombreux qui se battent pour créer des événements, attirer du monde et proposer une offre qualitative. Découvrons les, faisons les découvrir et soyons les 1ers « militants » de notre ville en soutenant le commerce local, quand nous pouvons le faire.

Publicités

2 réflexions sur “Le patriotisme économique… à la mode Roubaix !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s