Le Conseil Municipal filmé ? Peut-être pas si simple que ça …

Samedi dernier sur Twitter est né un débat sur l’idée d’une diffusion du Conseil Municipal en vidéo sur le site internet de la ville. Cette idée n’est bien sûr pas nouvelle en soit et de nombreux élus de tous bords ont déjà soulevé le sujet. Pour ma part, cette demande me paraît tout a fait légitime même si je partage toutes les questions qui ont été soulevées : est-ce pertinent par rapport au coût que cela peut représenter ?  Quelle audience réelle cela peut-il capter  ? Est-ce vraiment une priorité etc… ?

20140528-204844.jpg

Personnellement , je reconnais que ces dernières années, alors simple citoyen et observateur roubaisien, il m’est parfois arrivé de vouloir assister au Conseil et d’en être empêché par la vie professionnelle, familiale.. ou simplement par le manque de courage d’assister à des heures et des heures d’audience alors qu’il y a un bon film à la télé , voire même un match de foot 😉 
Force est de constater aussi que les soirs où j’y suis passé,  les roubaisiens ne se battaient pas pour y trouver une place assise… 

Ma prise de fonction  approchant maintenant , je me permets d’ores et déjà de donner  un modeste premier avis sur la question, car bien entendu que  le sujet doit m’intéresser, et il m’intéresse !
Mais il serait beaucoup trop simple de répondre en 140 signes sur le sujet. Et avant d’annoncer trop vite des bonnes intentions voire décider hâtivement des choses, il me faut entendre, écouter, comprendre et analyser. Ce sera d’ailleurs, et c’est un principe de base, ma stratégie sur l’ensemble des dossiers. Il ne s’agit pas de tout revolutionner pour le plaisir de revolutionner. Il s’agira d’avoir l’avis du Maire et des élus sur ce sujet, comprendre aussi pourquoi cela n’a pas été fait les années précédentes. Il semblerait que des etudes ont déjà été faites sur ce sujet et que les 1ers coûts présentés étaient prohibitifs. Je voudrais aussi vérifier la faisabilité technique, informatique, humaine. Certes, il ne s’agit pas d’envoyer une caméra dans l’espace, mais on sous-estime parfois vite le coût  et la complexité de ce genre de choses. Surtout dans des endroits aussi particuliers que cette salle du Conseil à Roubaix, batiment classé faut-il le rappeler et qui par exemple aujourd’hui ne dispose pas encore du wifi . Quid d’une bande passante pour diffuser en live des heures de réunion ?  Il faut d’ailleurs imaginer qu’aujourd’hui, selon son placement dans la salle, on n’entend parfois pas correctement toutes les interventions. Pour intéresser les roubaisiens, il faudra en effet garantir une qualité d’image et de son optimale pour que le visionnage soit « acceptable ». Il faut aussi que la vidéo soit « rubriquée » pour que l’internaute retrouve facilement le passage qui l’intéresse, réfléchir aussi à la question du direct et/ou du différé etc etc… Bref, c’est un peu de travail  et c’est forcément un peu d’argent, et j’en échangerai avec toutes les parties prenantes. Mehdi Massrour évoquait sur twitter la possibilité d’économies à faire sur le papier pour développer notamment cet outil. Peut-être. Je n’en sais rien. Cela fera partie du passionnant audit que je vais faire ces prochaines semaines avec l’aide de mon équipe et des services. Je veux aussi en savoir plus sur l’équipement informatique des roubaisiens, les taux d’équipements, l’accessibilité à l’internet. Ce sont des sujets complexes. Je vais m’y atteler.

Quoi qu’il en soit, cette question suscite beaucoup de débats dans d’autres communes. Je lisais récemment un article sur Madame le Maire de Puteaux qui avait supprimé la diffusion des séances sur son site, faute d’audience expliquait-elle et parce qu’il s’agissait « d’une mode » (sic) ..
Mais en effet, et je crois que c’est Bruno Renoul qui l’écrivait : de très nombreuses grandes villes le font :  Valenciennes, Toulouse aussi qui est une ville très avancée sur le sujet, mais aussi Dijon, Bordeaux ou encore notre voisine Lille pour n’en coter que quelques unes. J’essaierai aussi de me rapprocher de certaines d’entres elles pour avoir un retour d’expérience.

Je pense personnellement (mais ça me semble une évidence) que tous les moyens  de communication financièrement possibles que nous pourrons utiliser pour rendre accessible la vie démocratique et  rapprocher les roubaisiens de la vie de leur ville doivent être déployés. C’est d’ailleurs l’un des enjeux de base de la communication publique. Mais la democratie participative, ce n’est heureusement pas que de la comm ! Et ce ne sont pas des artifices de comm qui vont résoudre ces problématiques complexes. Par contre, je suis persuadé aussi qu’il ne sert à rien de partir bille en tête , au risque d’échouer,  et de prendre correctement le temps d’en définir les objectifs, les coûts, l’intérêt, en se posant inévitablement la question de l’audience. Car je sais qu’il y a d’abord des moyens plus simples et « gratuits » pour mieux expliquer les enjeux, le fonctionnement et les délibérations d’un Conseil Municipal. Et ça, c’est un axe sur lequel on peut se pencher sans attendre.

Photo : La Republique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s