De retour à Roubaix …

Après une dizaine de jours absolument magiques à Cuba, me voici de retour à Roubaix. Et vous savez quoi ? J’en suis très heureux. 
Alors bien sûr, Cuba ne m’a pas déçu. Bien au contraire, ce fut un bonheur . Je resterai imprégné pour longtemps du poids de l’histoire à La Havane, de la beauté naturelle epoustouflante de Vinales, du charme de l’ancienne ville coloniale de Trinidad et aussi de la beauté deconcertante de cet Atlantique turquoise que nous ne connaissons pas ici. Je ressentirai parfois le besoin de musique et souvent  je crois celui de mojito , de daiquiri ou même je pense  de l’odeur de cigare. Car le cigare a une vertu que je ne soupconnais pas : le temps. 
Cuba était un rêve de gosse. Ce fut à ce jour mon plus beau voyage. Je ne suis pas près d’oublier toutes ces images.

Non, je suis très heureux de mon retour à Roubaix, parce que simplement, même si j’adore voyager et même si je veux le faire encore souvent et longtemps, Roubaix me manque.  J’ai été très heureux de faire off ces quelques jours. Du boulot bien sûr, de la ville, du monde et de son actualité toujours grave, d’Internet aussi, de twitter.. dingue ! Je croyais ne pas trop être capable de le faire, mais finalement, quand on y est contraint, on s’y fait 😉
Mais maintenant Roubaix me manque. 

D’abord, Roubaix me manque gastronomiquement. Et oui ! Même si je m’attendais à pire dans l’assiette (j’avais lu des choses absolument terrible donc j’étais préparé) mais quand même, la langouste, le riz, le porc : ça suffit (oui, je sais, on devient difficile) .. donc 1ère décision, demain matin je cours chez Carlier Vogliazzo et j’achète vin-charcuterie fromage pour la soirée. A Cuba et nulle part ailleurs, il n’existe des succursales de cette épicerie de fou qui amène la Méditerranée au coeur de l’Alma et donc, au creux de nos assiettes. A quand une franchise  ? Non, gardons ce trésor chez nous !

Roubaix me manque socialement. Et oui, même si ça peut énerver parfois, j’aime bien mes petites habitudes avec mes compères du net et les autres : les Gregory, jean-Charles, Fred, Nadia , Guillaume , Mehdi, Michael .. Même si certains sont un peu plus tendus que les autres à l’approche des Municipales, je voudrais bien reprendre un peu de temps pour suivre leurs aventures et leurs échanges. D’ailleurs, j’aimerai bien savoir : Guillaume Delbar va t-il lancer « plus officiellement » sa campagne, le local est-il choisi ? Les dissidents PS sont ils toujours dissidents ? Pierre Dubois a t-il déjà écrit le verso de son tract ? etc etc.. Je suis très curieux de ça, car au-delà du regard amusé que je peux avoir, j’en ai un autre, plus sérieux voire grave sur la politique de ma ville. Je suis convaincu que ces élections doivent amener un souffle différent. Est-ce que cela sera un nouveau souffle ou un second souffle, j’ose dire dire peu importe.. mais bon sang, il faut du souffle !!! J’y reviendrais plus tard ici.. 

Roubaix me manque journalistiquement. J’ai eu beau cherché , je n’ai pas trouvé à Cuba de journalistes aussi inféodés au pouvoir que ceux de Nord Eclair !!! 😉 Non, libres, critiques, accessibles, curieux et surtout Roubaisiens: les bruno, chob, youenn et les autres plumes de la redaction locale me manquent. Et blague à part,   c’est en voyageant que l’on s’aperçoit de la chance que nous avons de vivre dans un pays où la parole et l’ecrit sont libres. 

Roubaix me manque culturellement. Bien sûr, il y a des choses exceptionnelles à voir à Cuba, mais si j’aime ma ville, c’est pour la richesse qu’elle m’apporte sur le plan culturel.   La Piscine annonce une année passionnante, le Colisée a programmé quelques surprises que je ne veux rater .. et je sais que des initiatives fleurissent partout ici et là dans la ville , et dans des lieux moins celebres que ceux cités , pour vivre sur ce point une saison extraordinaire. Nous y reviendrons bien sûr aussi dans « GrandPlace ».

Et puis, j’ai une chance extraordinaire. Si jamais j’ai le Cuba Blues, si je traîne un peu de nostalgie les jours où ça n’ira pas, je sais qu’à à Roubaix, Cuba ne sera jamais très loin. 
Me suffira simplement de sortir de chez moi et les trottoirs fantastiques de mon cher boulevard Montesquieu m’emmèneront sur les routes cabossées de la grande île. 
Suffira simplement de se projeter un peu ! 😉 Viva Roubaix !

20140110-165759.jpg

Publicités

3 réflexions sur “De retour à Roubaix …

  1. Très bel article ,si bien rédigé qu’on a envie de le lire jusqu’au bout: c’est ce que j’ai fait et j’ai enfin compris pourquoi tu partais si souvent……..c’est juste pour le plaisir d’arvenir .
    Quant à ton appel sur la Voix du Nord : Roubaix a besoin de supporters….., en matière de supporter ….désolée mon cœur est pris !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s