On a testé Il Bacaro …

Nous avons testé le nouveau restaurant dont tout le monde parle à Roubaix : Il bacaro. Il faut dire que le teasing était assuré depuis quelques semaines dans la twittosphère roubaisienne. L’article flatteur, voire élogieux, paru dans « Roubaix Shopping » cette semaine a achevé de me convaincre de tester l’endroit ce vendredi soir. 

20140209-122222.jpg
 
20 heures, nous arrivons au 127 Avenue Jean-Baptiste Lebas et, immédiatement en entrant dans le restaurant, nous tombons déjà sous le charme du lieu. 
Derrière la baie vitrée, une décoration d’époque, des banquettes en cuir, des tables en bois, et trois pianos qui forment le grand bar : l’endroit est atypique et chaleureux.
Nous sommes accueilli par Luigi, l’un des deux gérants, qui avec son accent italien , nous plonge en effet dans ces « bacaro » vénitiens , d’où le restaurant tire son nom…  et qui sont les bars à vins où les vrais vénitiens refont le monde à l’abri des touristes. 
Et, en rapide tour de table, on remarque que ce « bacaro »  pourrait bien en effet devenir l’endroit où les roubaisiens refont le monde : l’endroit est déjà quasiment plein (il y a une trentaine de places) et on y reconnait de nombreux « acteurs » locaux : associatifs, élus, commerçants.Tout le monde se connaît plus ou moins, les gens se saluent, s’embrassent et ça échange de table en table. On entend discuter de Signet, le salon du livre du lendemain, de la prochaine expo Fougeron à la Piscine.. et puis un peu forcément de la campagne electorale. Certains diraient que l’ambiance était un peu « bobo », je ne le contredirai pas. 
Place à l’assiette ! Une cuisine simple, « sans chichis » mais avec des produits frais et ça se sent : antipasti, salades, risotto, carpaccio, etc….. et des desserts renversants dont il ne faut pas se passer ! 
Le tout accompagné d’une carte des vins riche qui peut en effet en faire la référence Vin de la ville. 
Bref, vous l’aurez compris, « il bacaro » est une vraie et belle surprise roubaisienne, et on souhaite à Luigi et Christophe la plus belle des réussites., car je suis personnellement très heureux de voir des endroits comme celui-là. On souhaite aussi un prompt rétablissement à Sohail, le cuisinier, qui s’est fait un petit accident de travail lors de notre soirée. 
Me manque maintenant de tester la formule « bar » avec mes roubaisiens préférés, car du lundi au mercredi, Il bacaro est ouvert de 18 à 20 h pour boire un verre en formule afterwork . 
Alors, « the place to be »…. pourquoi pas !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s